Chronique #1 – Les Souvenirs de David Foenkinos

5953_1642406

Résumé :

« Je voulais dire à mon grand-père que je l’aimais mais je n’y suis pas parvenu. J’ai si souvent été en retard sur les mots que j’aurais voulu dire. Je ne pourrai jamais faire marche arrière vers cette tendresse. Sauf peut-être avec l’écrit, maintenant. Je peux le lui dire, là. »

David Foenkinos nous offre ici une médiation sensible sur la vieillesse et les maisons de retraite, la difficulté de comprendre ses parents, l’amour conjugal, le désir de créer et la beauté du hasard au fil d’une histoire simple racontée avec délicatesse, humour, et un art maîtrisé des formules singulières ou poétiques.


Mon avis :

A travers ce roman, nous suivons un jeune narrateur dont nous ne connaissons ni l’âge ni le prénom. Il nous retrace une partie de sa vie en débutant par le décès de son grand-père. Le narrateur nous parle également de sa grand-mère, de ses parents, de sa relation avec ces derniers. C’est un jeune homme qui veut écrire mais qui ne trouve pas l’inspiration.
Ce livre mêle au récit, tout un ensemble de souvenirs propres à des personnages cités dans le roman. On va retrouver un souvenir du père du narrateur , un souvenir de Francis Coppola ou encore celui d’un maître d’hôtel à Étretat.

J’ai aimé lire ce livre. David Foenkinos écrit de manière simple et compréhensible. Il n’est pas nécessaire de relire trois fois une phrase pour la comprendre. C’est un livre court qui nous offre une jolie vision de la vie. Il nous permet de prendre conscience de la manière dont nous traitons les personnes qui nous entourent, notamment les personnes âgées.

J’ai aimé les souvenirs, chaque fois, entreposés entre deux ou trois chapitres. On découvre une part inédite de la personne cité, ses sentiments face à un évènement qui l’a marqué à vie.

Ces petites parenthèses d’histoires personnelles ont permis de couper le récit que j’ai parfois trouver un peu long. C’était un joli qui manquait néanmoins d’actions, de rebondissements. J’aurai aimé que le narrateur connaisse plus de péripéties. Il n’y avait pas assez de dynamique selon moi. Un gros défaut qui m’a parfois fait repousser la lecture. Je n’ai pas ressenti ce sentiments d’impatience à l’idée de connaitre la suite.

Ma note : 13/20

Publicités

4 réflexions sur “Chronique #1 – Les Souvenirs de David Foenkinos

      • J’ai entendu J.P Rouve en parler, il a dit qu’il voulait absolument ajouter de l’humour à cette histoire. Avec l’auteur, ils ont aussi inventé un personnage il me semble, rajouté quelques petites choses. ça devrait être sympa.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s