Chronique #9 : Mélanie et les sept frères McGowan de Kate Brian

melanie-et-les-sept-freres-mcgowan-32347

Résumé :

Quand ses parents sont mutés en Corée, Mélanie refuse de les suivre. Sa seule option : s’installer chez leurs amis McGowan. Mais elle hésite : les McGowan ont sept fils ! Et à seize ans, elle n’est pas vraiment à l’aise avec  » l’espèce  » masculine. Et si Mélanie en profitait pour observer ces êtres étranges et mystérieux : les garçons ? Observation n° 1 : je plane au milieu d’apollons aux sourires ravageurs. Observation n° 2 : il faut un verrou à la porte de ma chambre. Observation n° 3 : les mecs ont déclaré la guerre.


Mon avis :

J’ai emprunté ce livre Samedi en médiathèque. Je ne pensais pas avoir emprunté un super roman, pourtant ce roman de Kate Brian avait une très bonne note sur Livraddict. Cela m’a donné envie, j’ai donc décidé de le lire aussitôt. A noter que c’est le résumé qui m’a donné envie et non la couverture qui est – je trouve – vraiment moche.

On suit donc l’histoire de Mélanie, jeune adolescente qui s’installe chez la famille McGowan. Une famille particulière puisque le couple a eu sept garçons, ni plus ni moins. Mélanie est donc contrainte de vivre entre Sean, Evan, Finn, Doug, Miller, Ian et Caleb.

Pour présenter Mélanie, c’est une adolescente de 16 ou 17 ans. Elle est fille unique. Ses parents sont militaires, elle est donc habituée à la rigueur. Lorsque ses parents sont mutés en Corée du Sud pour deux ans, Mélanie décide de rester aux Etats-Unis, elle part donc vivre chez les McGowan. A vrai dire, je ne me suis pas tellement attaché à Mélanie. Je l’ai parfois trouvée un peu enfantine, immature. Cependant j’ai aimé plusieurs de ses actes dans le roman.
Elle cherche à s’intégrer dans la famille même si les garçons ne lui facilitent pas la tâche. J’ai ressenti beaucoup de pitié pour elle, concernant son intégration. Les garçons peuvent parfois se monter cruels avec les filles.

Pour ce qui est des sept frères McGowan, je les ai tous adorés. Ils étaient tous différents et pourtant très attachants. J’ai aimé ce sentiment de famille soudée, l’amour fraternel qui se dégageait du roman. Mention spéciale pour Finn, l’artiste que j’ai trouvé très délicat at attentionné avec Mélanie et également Miller, qui m’a énormément touché notamment par sa différence. J’aurai d’ailleurs réellement aimé que ce sujet soit développé.

J’ai lu ce roman en moins de 24 heures. Je l’ai tout bêtement dévoré. Ce roman se lit très facilement, l’écriture de Kate Brian est très fluide. C’est une lecture jeunesse qui pourrait plaire à beaucoup. Même si à 20 ans, l’histoire est limite. Au delà de cet âge, je ne pense pas que ce livre puisse en intéresser beaucoup. Cependant j’ai passé un agréable moment avec cette lecture légère et fraîche. Si la curiosité vous pique, n’hésitez pas à découvrir ce roman. 🙂

Ma note : 16/20

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s