CHRONIQUE #11 : Divergent de Veronica Roth

divergente-275408-250-400

Mon résumé :

Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d’une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu’elle a caché à tout le monde parce qu’elle a été averti qu’il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l’aider à sauver ceux qu’elle aime. . . ou pourrait la détruire.


Mon avis :

Certes, je suis en retard. Mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais ! J’ai enfin découvert le premier tome de la saga Divergente. Et ce fut un vrai régal. Et oui, encore une critique positive. Je peux essayer de trouver du négatif mais je ne vous garantie rien..

Que dire qui n’a pas encore été dit ? Cela ne fait pas très longtemps que je lis des romans dystopiques, j’en suis donc encore à mes débuts. Et c’est toujours un plaisir pour moi de découvrir un nouveau monde. Comme dans Hunger Games ou La Sélection, la population est divisés en groupe qu’on appelle ici, des factions. Ces factions sont déterminés par cinq qualités. On retrouve les Audacieux, les Érudits, les Fraternels, les Sincères et les Altruistes auquel Tris, le personnage principal appartient.

J’ai complètement adoré l’univers du roman. J’ai trouvé le roman très bien écrit (et/ou traduit). De plus le personnage de Tris m’a beaucoup plus. Je me suis retrouvée en elle, comme la jeune adolescente sans une once de muscle et qui ne fait peur à personne. J’ai suivi son évolution au cours du roman avec un réel intérêt.

J’ai aussi adoré le personnage de Quatre (bien évidemment..). J’avoue, je plaide coupable, j’ai craqué. Mais suis-je la seule ? Un mystère plane autour de ce personnage, on a donc envie d’en savoir plus, de le comprendre (et puis de le prendre dans nos bras aussi.. mais je m’égare encore!).

Bref j’ai été littéralement transportée. Selon moi, une chronique sur Divergente n’a pas besoin d’être très longue. Pour les personnes n’ayant pas encore lu Divergente, ne retenez que ces deux mots : Lisez-le !

Ma note : 19/20

Publicités

4 réflexions sur “CHRONIQUE #11 : Divergent de Veronica Roth

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s