Chronique #21 : Jeu de patience de Jennifer L. Armentrout

jeu de patience

Résumé :

Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l’attention : tels sont les trois préceptes qu’Avery s’est imposé pour son entrée à la fac. Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Patient et obstiné, lorsque Cam a jeté son dévolu sur quelqu’un, il ne recule devant rien – rien, excepté peut être le passé d’Avery, qui semble s’acharner à ressurgir…
Ensemble, seront-ils capables d’affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant et à des kilomètres de là, a tout changé ?


Mon avis :

J’ai enfin découvert la grande Jennifer L. Armentrout. J’ai l’impression de répéter cette phrase à chaque chronique mais là aussi, j’en ai beaucoup entendu parler, et en bien. Prenant peu à peu gout aux romances légèrement érotiques, je me suis donc lancée dans cette saga.

On retrouve la mystérieuse Avery qui entre à la fac à l’autre bout de chez elle. On comprend rapidement qu’elle souhaite échapper à sa famille, et son passé. Dès le début, l’histoire est mise en place. En effet, elle bouscule Cameron Hamilton – le beau, le magnifique – dès le premier chapitre.

Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde en lisant ce roman. Je n’ai perçu aucune longueurs. Au niveau de l’histoire, tout était naturel et « réel ». Au niveau temporel, l’histoire était bien plus proche de la réalité que certains romans. Souvent tout se passe beaucoup trop vite, on tombe fou amoureux en une semaine, fin de l’histoire. Là, au contraire, l’histoire se déroule sur toute la première année de fac d’Avery. Un gros point positif.

Concernant les personnages, que dire à part que je les ai totalement adoré tous les deux. J’ai été très touchée par Avery et son histoire. On assiste à son évolution face à son passé, comment elle vit avec et si elle finira par accepter d’avancer. Avery est une personne très renfermée sur elle-même. C’est d’ailleurs un peu l’opposé de Cameron, LE beau gosse populaire et super extravertie. Attiré par Avery, il va tout faire pour la découvrir et la séduire. Cameron est un peu l’homme idéal, c’est vrai. Beau, patient, gentil et attentionné et drôle, je n’ai pas besoin de plus personnellement !

Je n’ai pas grand chose à dire de plus sur ce roman qui me fit passé un très bon moment de lecture. Je vous recommande donc amplement ce roman si vous ne l’avez pas encore lu. L’écriture de Jennifer L. Armentrout est très agréable et son sens de l’humour est à tomber ! 🙂

Ma note : 18/20

Publicités

2 réflexions sur “Chronique #21 : Jeu de patience de Jennifer L. Armentrout

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s