Chronique #24 : Qui es-tu Alaska? de John Green

qui es tu alaska

Résumé :

Miles Halter a seize ans et n’a pas l’impression d’avoir vécu. Assoiffé d’expériences, il décide de quitter le petit cocon familial pour partir loin, en Alabama au pensionnat de Culver Creek. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C’est là aussi, qu’il rencontre Alaska. La troublante, l’insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young.


Mon avis :

Après avoir été largement déçue par Nos Étoiles Contraires, je souhaitais relire du John Green afin de ne pas rester sur une mauvaise impression. Qui es-tu Alaska? avait de très bons avis. Tout comme Nos étoiles Contraires, et c’est là que j’aurai du me méfier..

Le roman se divise en deux parties : Avant et Après. Ouais mais avant et après quoi ? ahah. Au début, j’ai beaucoup aimé. J’ai été très intriguée par ce suspense établit dès la première page. Plusieurs idées m’ont traversées la tête.. Même si je m’attendais légèrement à ce retournement de situation. J’avoue avoir été un peu déstabilisée. Et c’est à partir de ce moment que je n’ai plus apprécié le roman.

J’ai adoré les personnages de Miles et du Colonel. J’ai aimé leurs caractères opposés, et l’amitié que l’on voit naitre au cours du roman. Je les ai trouvé plein d’esprit et d’humour. J’ai bien aimé Alaska également même si je pose une réserve sur ce personnage qui m’a parfois fortement agacé.

Il est clair que l’écriture de John Green est très agréable à lire. Son humour est parfois piquant, ce que j’ai adoré. Même si on suit un groupe de lycéens, je ne me suis pas senti trop « vieille » pour lire ce roman. John Green a cette facilité à écrire des romans qui puissent toucher une grande partie des lecteurs sans que ces derniers paraissent trop jeunesse.

Le thème abordé dans Qui es-tu Alaska? est plutôt original, dans la manière dont il est traité. Je ne peux le citer sans spoiler malheureusement. C’est un sujet grave qui touche de plus en plus d’adolescent. John Green essaie donc de faire passer un message préventif à travers son roman.

Enfin, pour en revenir à ce qui m’a déplu dans ce roman. Pour être claire, je n’ai simplement pas compris pourquoi John Green a choisi cet événement. Après cela, le roman n’avait plus aucun sens pour moi. J’ai eu l’impression que tout partait n’importe comment. Les personnages se sont questionnés sur plus d’une centaine de pages sans avoir aucune réponse au final. J’ai donc fini ce livre sans tout comprendre, ni l’histoire, ni le but de John Green.

Même si Miles m’a parfois fait mal au coeur, je n’ai pas été réellement touché par ce roman. C’est d’ailleurs ce qu’il s’est produit pour Nos Étoiles Contraires. Je suis peut-être immunisé contre les histoires de John Green, qui sait?

En bref, un roman très apprécié dont la deuxième partie m’a déçue. A vous de vous faire votre propre avis, personnellement, je ne pense plus tenter de lire du John Green avant un moment ! ^^

Ma note : 13/20

Publicités

Une réflexion sur “Chronique #24 : Qui es-tu Alaska? de John Green

  1. Pingback: CHRONIQUE #34 : Coeurs Brisés, Têtes Coupées de Robyn Schneider | Génération94

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s