CHRONIQUE #30 : Anna et le French Kiss de Stephanie Perkins

anna-et-le-french-kiss-369107-250-400

Résumé :

Anna avait prévu de passer son année de terminale chez elle, à Atlanta, avec ses copines, son récent petit copain et son job au cinéma d’art et essai de la ville. Mais ses parents ont décidé qu’elle devait voyager et l’ont envoyée pour un an au lycée américain de Paris.
Fraîchement débarquée en France, Anna, réservée, maladroite et ne parlant pas un mot de français, se sent complètement perdue. Et quand elle tombe sous le charme d’Étienne, un jeune franco-américain totalement craquant, c’est la panique… D’autant plus que celui-ci a déjà une petite amie.
Un instant tentée de se replier sur elle-même, Anna ne pourra rester longtemps insensible à la vie autour d’elle. Sa gourmandise, sa curiosité et sa générosité l’emportant sur sa timidité, elle devra faire face au bel Étienne, quels que soient les sentiments que ce dernier éprouve pour elle…


Mon avis :

A la base, j’avais acquis ce roman en VO sur ma Kobo.. et puis je ne l’ai toujours pas lu. La semaine dernière, au travail, j’ai vu qu’ils avaient l’avait mis en nouveauté (je travaille en médiathèque), en français cette fois. Désirant lire un roman simple, sans prises de tête, j’ai pas cherché plus loin, je l’ai emprunté.

J’ai beaucoup entendu parler de la saga de Stephanie Perkins. Je ne m’attendais à rien d’exceptionnel et c’est ce qui m’a d’autant plus fait apprécier ma lecture. Anna et le French Kiss relate l’histoire d’Anna (ah oui?), jeune américaine que son père envoie étudier en France.

Ce roman nous offre une belle description de Paris et de sa richesse culturelle : ses monuments, sa culture, la mode et sa nourriture. On découvre cette ville des yeux d’une américaine et cela m’a d’autant plus rendue fière de mon pays. Stephanie Perkins nous offre un roman léger et guilleret, qui nous détend totalement.

J’ai bien aimé Anna et ses amis, qui me semblait tout droit sorti d’un roman de John Green (sans les drames*). J’ai bien évidemment adoré le personnage d’Etienne ou St Clair. D’aspect très spontané, il cache cependant des secrets et faiblesses qui m’ont touchés.

En clair, j’ai ressenti un réel plaisir à lire ce roman jeunesse. Ce regard américain sur la ville de Paris est rafraichissant et nous permet de redécouvrir notre capitale française. J’ai passé un super moment de lecture. Bref, une lecture détente idéale pour cet été !

Ma note : 15/20

Publicités

3 réflexions sur “CHRONIQUE #30 : Anna et le French Kiss de Stephanie Perkins

  1. Je l’ai acheté en anglais ce bouquin parce que je trouvais la couverture beaucoup plus que celle de la version française. Malheureusement, après plus de 90 pages, j’ai abandonné. Je crois que la lecture en anglais n’est pas franchement pour moi. C’est dommage parce que j’accrochais bien à l’histoire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s