CHRONIQUE #37 : Nous les menteurs d’E. Lockhart

nous-les-menteurs-619609

Résumé :

Une famille belle et distinguée. Une île privée.
Une fille brillante, blessée ; un garçon passionné, engagé.
Un groupe de quatre adolescents – les Menteurs – dont l’amitié sera destructrice.
Une révolution. Un accident. Un secret.
Mensonges sur mensonges.
Le grand amour. La vérité.


Mon avis : 

A vrai dire, je ne sais pas quoi vous dire pour cette chronique. Cette lecture m’a totalement retournée. Je ne saurai pas vous dire si j’ai adoré ou détesté, si cette lecture m’a transportée ou ennuyée. J’ai énormément entendu parler de ce roman, comme vous, j’imagine. Beaucoup l’ont comparé à du Cat Clarke, une auteur que j’adore. Et c’est ce détail qui m’a fait craquer.

Nous retrouvons Cadence Sinclair dont le grand père a fait fortune. Ce dernier possède une île sur laquelle la famille Sinclair se retrouve chaque été. Cadence a eu un accident, l’été de ses 15 ans qui lui provoque aujourd’hui d’énormes trous de mémoire. Nous suivons donc Cadence, en quête de vérité pour comprendre ce qu’il s’est vraiment passé durant cet été.

Nous les menteurs c’est une recherche perpétuelle, c’est une multitude de questions que l’on se pose durant tout le roman. Je savais que la fin serait bouleversante, surprenante et je voulais la découvrir. Et pourtant, j’ai pensé à tout un tas de scénarios sauf celui évoqué par E. Lockhart. Epoustouflant tout simplement !

Une fin à couper le souffle et pourtant bien des choses m’ont déplues dans ce roman. J’ai eu l’impression de lire le roman plus par dépit que par envie. Je voulais absolument savoir la fin j’ai donc lu rapidement ce roman pour la découvrir. Mais je n’ai pas été réellement transportée par l’écriture de l’auteur. Je n’ai pas toujours tout suivi, je survolais des passages sans m’en rendre réellement compte. Ainsi je les relisais pour mieux comprendre. J’ai soupçonné tous les personnages ce qui m’a empêché de les apprécier, de m’y accrocher.

Nous les menteurs est un roman énigmatique qui ne laissera personne indifférent. J’ai clôturé cette lecture avec une boule au ventre sans trouver les mots. J’ai donc attendu plusieurs jours mais rien n’y fait, ce roman reste un mystère pour moi.

Ma note : 15/20

Publicités

5 réflexions sur “CHRONIQUE #37 : Nous les menteurs d’E. Lockhart

  1. coucou, je viens de découvrir ce blog littéraire absolument génial ! Ce livre m’a beaucoup intrigué à sa sortie, on dirais un mélange de gossip girl et revenge , j’hésite à me le procurer vu les avis mitigé 🙂
    Bonne continuation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s