CHRONIQUE #38 : The book of Ivy d’Amy Engel

the_bo10

Résumé :

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.


Mon avis :

Encore un livre dont j’avais beaucoup (beaucoup) entendu parler ! Un coup de cœur pour beaucoup qui m’a donné très envie de l’acheter et de le lire.. J’avais un peu peur d’être déçue. Et ce.. ne fut pas le cas du tout ! J’ai juste adoré The book of Ivy, un vrai coup de cœur.

Dès les premières pages, j’ai été transporté dans un univers dystopique très bien expliqué et assez réaliste. J’ai été envoutée par cette histoire qui a su se démarquer des autres. L’intrigue est très bien ficelée et la fin m’a vraiment surprise. Amy Engel nous fait entrer dans les pensées d’Ivy, une jeune femme aveuglée par les volontés de son père et de sa soeur. On assiste au fil des pages, à une belle évolution du personnage qui murit, assume ses actes, ses sentiments et prend ses propres décisions.

J’ai beaucoup apprécié le personnage d’Ivy. Son évolution se fait de manière progressive, tout est très réaliste et plausible pour un roman dystopique. C’est un point que j’ai beaucoup apprécié. Concernant Bishop, en effet, comme un peu tout le monde, j’ai adoré son personnage. Mystérieux, attentionné et altruiste, ce jeune homme permet à Ivy de s’affirmer en tant que femme indépendante. C’est un peu l’homme parfait que toutes les femmes recherchent. Soit, j’ai un peu, beaucoup craqué pour Bishop !

Pour revenir sur la fin, je l’ai trouvée étonnante et surtout parfaite pour continuer sur un second tome. J’ai vraiment hâte de le découvrir (même s’il ne sortira qu’en Novembre 2015 en VO..). Il me tarde de retrouver Ivy et Bishop. La suite présage de nombreuses découvertes, notamment sur le monde en dehors des clotures de Westfall.

En conclusion, The book of Ivy a été un vrai coup de coeur. Les personnages, l’univers et l’écriture m’ont fait dévoré ce roman. Je vous recommande donc cette histoire, même si le tome 2 n’est pas encore sorti.

Ma note : 19/20

Publicités

Une réflexion sur “CHRONIQUE #38 : The book of Ivy d’Amy Engel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s